Résumé de la première réunion du groupe consultatif des intervenants – 12 avril 2018

Résumé de la deuxième réunion du groupe consultatif des intervenants – 12 avril 2018

Date de la réunion : 12 avril 2018
Date de début : 18 h 30
Nom du projet : Ligne d’allègement Nord
Emplacement: York Mills Collegiate Institute, 490, York Mills Road, North York
Objet : Deuxième réunion du groupe consultatif des intervenants au sujet de la ligne d’allègement Nord
Participants : Groupe consultatif des intervenants, Metrolinx, Ville de Toronto, TTC, HDR, AECOM
Résumé préparé par : Lolia Pokima, AECOM

Aperçu

Le jeudi 12 avril 2018, de 18 h 30 à 20 h 30, la Ville de Toronto et ses partenaires Metrolinx et la TTC ont tenu une réunion du groupe consultatif des intervenants (GCI) qui portait sur la ligne d’allègement Nord (LAN). Le GCI a pour but de permettre aux principaux intervenants intéressés de discuter des occasions, des préoccupations, des besoins, des problèmes et des risques associés à la LAN.

La réunion visait à :

  • informer les dirigeants communautaires sur le projet;
  • permettre aux dirigeants communautaires de poser les questions de l’équipe de projet et de discuter du projet avec les autres dirigeants communautaires;
  • demander des conseils, répondre aux préoccupations et intégrer les commentaires des dirigeants communautaires relativement à l’étude;
  • distribuer des renseignements sur le processus de projet et d’autres occasions de participation aux organisations et aux membres du public; et
  • présenter une ébauche de matériel public afin de permettre aux fins de commentaires.

Le format de la réunion comprenait une présentation et trois séances de discussion ainsi que des périodes de questions et de réponses, suivies d’un atelier sur les options de corridors. Le résumé ci-dessous décrit les questions, les commentaires et la rétroaction reçus lors de la réunion du GCI.

Participants

Nom du membre du GCI

  • Grace Lennon – Donalda Club
  • Rick O’Connor – Yonge Lawrence Village BIA
  • Beverly Don – Yonge Lawrence Village BIA
  • Michael Singer – Hôtel Novotel
  • Erik Kalm – Don Mills Residents Association
  • Yared Mchzenta – Passagers de la TTC

Étaient également présents :

Membres de l’équipe de projet

  • Devin Horne – Metrolinx
  • Lee Caragiale – Metrolinx
  • David Phalp – Metrolinx
  • Liora Freedman – Ville de Toronto
  • Nish Bala - City of Toronto
  • Paul Martin – Ville de Toronto
  • Connor Adami – TTC
  • Tyrone Gan – HDR
  • Lauren Reaman – AECOM
  • Lolia Pokima – AECOM

Introduction et présentation

Devin Horne (Metrolinx) et Liora Freedman (Ville de Toronto) ont ouvert la réunion, se sont présentés, ont fourni un aperçu de l’ordre du jour et ont invité tous les participants à se présenter en indiquant leur nom, le(s) groupe(s) qu’ils représentent et leurs objectifs pour le GCI.

Les sujets suivants ont été abordés :

  • présentation de l’équipe de projet et contexte entourant la LAN;
  • présentation de l’étude, des zones à l’étude ainsi que des problèmes et occasions;
  • occasion de rétroaction sur la longue liste préliminaire des tracés et des emplacements des gares; et
  • occasion de rétroaction concernant les critères d’évaluation.

Questions et réponses

Q1 : L’équipe de projet a-t-elle considéré l’utilisation des voies de GO actuelles pour la LAN)
R1 : Oui, Metrolinx considérera les corridors de GO pour le tracé du trajet potentiel.

Q2 : L’idée de combiner les lignes d’allègement Nord et Sud pour en faire une seule a déjà été évoquée. Cela veut-il dire qu’il n’y aura pas de changement de technologie de transport en commun au cours du trajet?
R2 : Cela reste à déterminer; le processus décisionnel de l’équipe de projet consiste en partie à trouver la technologie optimale. Divers scénarios seront examinés et les options seront soupesées au moyen de la modélisation et du rendement de la technologie de transport en commun sur le tracé privilégié.

Q3 : Quel est le principal objectif de la LAN? On dirait que vous ne tentez pas uniquement de régler le problème de la congestion sur la ligne existante, mais aussi celui de la congestion à Toronto.
R3 : La LAN a comme principal objectif de désengorger les lignes de transport en commun rapide existantes. Nous considérons toutefois bon nombre d’autres objectifs qui seront atteints avec la ligne. À cette fin, le cadre d’évaluation du transport en commun rapide de la Ville de Toronto et le cadre d’analyse de rentabilité de Metrolinx permettront d’évaluer chacune des options de la liste réduite de corridors.

Q4 : Pouvez-vous en dire davantage sur le creusement des tunnels?
R4 : La question des tunnels a été soulevée lors de la discussion sur la technologie de transport en commun et le creusement des tunnels dépendra de la technologie privilégiée. Lors de l’évaluation du projet de ligne d’allègement Sud, le métro a été retenu par le conseil. La LAN constitue le prolongement de ce service. L’étude de nombreux scénarios s’offre à Metrolinx en vue d’établir la technologie de transport en commun. Par exemple, la LAN pourrait être un métro allant jusqu’à Eglinton et se poursuivre avec un transport léger sur rail au nord ou un métro tout au long du trajet. La décision relative à la technologie de transport en commun sera prise en gardant à l’esprit la demande élevée en transports en commun dans cette région en croissance constante.

Q5 : Est-ce que le même train peut aller dans les passages souterrains et au-dessus du niveau du sol?
R5 : Oui. Par exemple, les wagons de métro des lignes actuelles de la TTC fonctionnent à différents niveaux à différents points du trajet tout comme pour la ligne d’Eglinton Crosstown en cours de construction.

Discussion 2 – Activités relatives à la longue liste d’options

Lors de cette activité, six options de corridors potentiels ont été présentées aux membres du GCI. Ces derniers étaient encouragés à formuler leurs commentaires, préoccupations et réponses aux questions suivantes :

  • Que pensez-vous des options de corridors potentiels?
  • Selon vous, y a-t-il d’autres corridors ou changements aux corridors potentiels dont nous devrions tenir compte?
  • Y a-t-il autre chose que nous devrions savoir?

Il a été demandé aux membres du GCI de donner leur opinion à l’équipe de projet au sujet des emplacements de gares fournis et des tracés de corridors.

Voici des commentaires émis par les membres du GCI :

  • J’aime l’option 6 parce qu’elle est plus pratique pour les usagers qui viennent de l’est.
  • L’option 5 permet d’accéder à Toronto à partir de l’est sans aller autant au sud.
  • J’aime les options de Leslie (2 et 3) parce qu’elles offrent une excellente liaison vers le corridor de GO, les gares de GO et les lignes de métro.
  • Selon moi, il est très important que la LAN desserve les zones densément peuplées.
  • Je suis fortement en désaccord avec l’idée de placer la ligne près de la gare Finch (option 1). Il y a déjà une plateforme de transport qui offre les services de GO, de Viva et de la TTC. Le corridor de Bayview n’a pas besoin d’être amélioré.
  • Je crois fermement que la ligne devrait être placée dans la partie située entre Danforth et Eglinton afin de desservir les communautés prioritaires comme Thorncliffe Park et Flemingdon Park. Je serais également très favorable au lancement de cette section dans le projet de ligne d’allègement Sud pour qu’elle soit construite plus tôt.

Questions et réponses

Q6 : Est-ce que la perturbation du voisinage et des entreprises fait partie des éléments déterminants dans le choix du tracé du corridor?
R6 : La perturbation des propriétés existantes, de l’environnement et des zones aux écosystèmes sensibles sera prise en considération au cours du processus d’évaluation. Le niveau de perturbation est tributaire de la technologie de transport en commun qui sera utilisée et du niveau auquel elle fonctionnera.

Q7 : Comment prévoyez-vous maîtriser les répercussions environnementales qui risquent de survenir durant la construction?
R7 : Dans le cas des tracés de corridor qui passent par des zones aux écosystèmes sensibles, nous examinerons les possibilités d’atténuation dans la mesure du possible ou nous éliminerons ces options d’après ces considérations. La phase 2 de l’étude est consacrée à des études environnementales détaillées qui visent à réduire au minimum les imprévus pouvant survenir au cours de la construction.

Q8 : Quand la construction est-elle censée débuter?
R8 : Le financement provincial pour la LAN a déjà été octroyé afin d’entamer la planification et l’évaluation environnementale. Les approbations environnementales appropriées devraient être reçues au début de 2021, au moyen du processus d’évaluation des projets de transport en commun (PEPTC). Au terme du PEPTC, les travaux de conception et d’ingénierie détaillés pourront alors commencer. Si l’on se fie aux études antérieures, on prévoit qu’un nouveau projet de transport en commun pouvant alléger la demande sur la ligne 1 sera requis d’ici 2031 afin de maintenir la résilience et l’efficacité du réseau de transport en commun de la région.

Q9 : Pourquoi n’y a-t-il pas d’utilisation plus efficace de la ligne du CP actuelle dans les options présentées?
R9 : Cela est principalement attribuable au fait que Metrolinx ne détient pas la propriété des corridors du Canadien Pacifique (CP); celle-ci appartient au CP pour le transport des marchandises en provenance et à destination de la ville. Il faut trouver un équilibre entre le transport des gens et celui des biens.

Q10 : Si nous prévoyons une si grande croissance, pourquoi construisons-nous juste une ligne?
R10 : De nombreuses lignes de transport en commun rapide sont en cours de planification et de construction à Toronto. La demande de transport en commun est actuellement très élevée et l’intégration des lignes d’allègement Nord et Sud est une question de synchronisation. Comme la ligne d’allègement Sud est prête à démarrer et que celle du Nord en est aux stades de préplanification, la possibilité d’intégration sera déterminée selon les travaux d’allègement et d’urbanisme pouvant être réalisés en combinant les deux services.

Q11 : La LAN sera-t-elle prête à démarrer en 2020?
R11 : Nous espérons recevoir les approbations environnementales de la province au début de 2021. Par la suite, nous passerons à la conception et à l’ingénierie détaillées. Cependant, aucune date précise n’est fixée pour le début de la construction. La LAN est actuellement à la phase de planification. De nombreux processus doivent être achevés avant que la construction puisse débuter.

Équipe de projet : Jusqu’où la LAN devrait-elle aller? Nous aimerions avoir vos commentaires à ce sujet.

Membres du GCI : La LAN devrait se prolonger jusqu’à Steeles parce qu’il s’agit de la limite de Toronto, et peut-être plus loin dans le futur, en étant reliée à la région de York.

Q12 : Les services de la TTC qui se rendent aux frontières municipales avoisinantes fonctionnent-ils avec un système à un ou à deux tarifs?
R12 : La ville de Toronto, Metrolinx et leurs partenaires de la TTC de la région du grand Toronto et de Hamilton (RGTH) travaillent à élaborer une politique uniforme des tarifs pour la région.

Q13 : Si le gouvernement souhaite réellement encourager les gens à utiliser les transports en commun publics, il doit le rendre abordable. C’est ce qui s’est produit avec Union Pearson express; dès que le prix a baissé, le service a connu un véritable essor.
R13 : La province étudie actuellement la question. Et cette année, elle a lancé le tarif double réduit entre GO et la TTC; les utilisateurs paient un tarif réduit de 1,50 $ lorsqu’ils passent d’un transport en commun local à un service de GO et vice-versa. De plus, le gouvernement provincial a récemment annoncé un tarif de 3 $ avec GO pour tous les déplacements effectués dans les limites de la ville de Toronto.

Q14 : Je crois que la LAN devrait s’étendre le plus au nord possible, mais je suis préoccupé par le nombre de passagers; je me demande s’il est assez élevé pour justifier le prolongement. Nous ne voulons pas répéter la situation du métro de Scarborough, dont le coût est très élevé alors que le nombre de passagers ne le justifiait pas.
R14 : L’équipe de projet examinera la croissance jusqu’en 2041 pour planifier la LAN et prévoir le nombre de passagers potentiels.

Q15 : Combien de personnes de la 905 se rendent à Toronto pour le travail chaque jour?
R15 : Metrolinx n’a pas les chiffres exacts en sa possession aujourd’hui. Nous entrerons les chiffres et utiliserons nos modèles à la Ville de Toronto et à Metrolinx pour estimer le nombre de personnes qui se rendent à Toronto.

Levée de la réunion

Liora Freedman (Ville de Toronto) a remercié tous les membres du GCI pour leur présence à la réunion. Les membres du GCI ont été informés de la suggestion de la réunion de la veille (11 avril 2018) concernant la tenue d’une réunion combinée pour tous. Les membres du GCI de la réunion du 12 avril 2018 étaient réceptifs à cette suggestion. Les membres du GCI ont également été reconnus pour leur vision qui s’étend à l’échelle de la ville – au-delà de leurs propres entreprises et résidences – et pour leurs commentaires judicieux.

La prochaine date de réunion du GCI n’a pas été déterminée.

Il n’y a pas eu de commentaires ni de suggestions.

La réunion a été levée à 20 h 35.

 

Partagez cette page: