Résumé de la première réunion du groupe consultatif des intervenants – 11 avril 2018

Date de la réunion : 11 avril 2018
Date de début : 18 h 30
Nom du projet : Ligne d’allègement Nord
Emplacement: Thorncliffe Banquet Hall, East York Town Centre, 45, Overlea Boulevard (Toronto)
Objet : Première réunion du groupe consultatif des intervenants au sujet de la ligne d’allègement Nord
Participants : Groupe consultatif des intervenants, Metrolinx, Ville de Toronto, TTC, HDR, AECOM
Résumé préparé par : Lolia Pokima, AECOM

Aperçu
Le mercredi 11 avril 2018, de 18 h 30 à 20 h 30, la Ville de Toronto et ses partenaires Metrolinx et la TTC ont tenu une réunion du groupe consultatif des intervenants (GCI) qui portait sur la ligne d’allègement Nord (LAN). Le GCI a pour but de permettre aux principaux intervenants intéressés de discuter des occasions, des préoccupations, des besoins, des problèmes et des risques associés à la LAN.

La réunion visait à :

  • informer les dirigeants communautaires sur le projet;
  • permettre aux dirigeants communautaires de poser les questions des membres de l’équipe de projet et de discuter du projet avec les autres dirigeants communautaires;
  • demander des conseils, répondre aux préoccupations et intégrer les commentaires des dirigeants communautaires relativement à l’étude;
  • distribuer des renseignements sur le processus de projet et d’autres occasions de participation aux organisations et aux membres du public; et
  • présenter une ébauche de matériel public afin de permettre aux fins de commentaires.

Le format de la réunion comprenait une présentation et trois séances de discussion ainsi que des périodes de questions et de réponses, suivies d’un atelier sur les options de conception. Le résumé ci-dessous décrit les questions, les commentaires et la rétroaction reçus lors de la réunion du GCI.

Participants

Nom du membre du GCI

  • Steve Munro – Blogueur dans le domaine des transports
  • Leslie Dominico – Action citoyenne
  • Jason Ash – Thorncliffe Neighbourhood Office
  • Amir Sukhera –Spécialiste en emploi
  • Khaled Ahmad – Thorncliffe Neighbourhood Office
  • Suleman Khan

Étaient également présents :

Membres de l’équipe de projet

  • Becca Nagorsky – Metrolinx
  • Lee Caragiale – Metrolinx
  • Devin Horne – Metrolinx
  • Liora Freedman – Ville de Toronto
  • Nish Bala – Ville de Toronto
  • Paul Martin – Ville de Toronto
  • Scott Haskill – TTC
  • Malcolm MacKay – TTC
  • Tyrone Gan – HDR
  • Lauren Reaman – AECOM
  • Lolia Pokima – AECOM

Introduction et présentation

Devin Horne (Metrolinx) et Liora Freedman (Ville de Toronto) ont ouvert la réunion, se sont présentés, ont fourni un aperçu de l’ordre du jour et ont invité tous les participants à se présenter en indiquant leur nom, le(s) groupe(s) qu’ils représentent et leurs objectifs pour le GCI.

Les sujets suivants ont été abordés :

  • présentation de l’équipe de projet et contexte entourant la ligne d’allègement nord;
  • présentation de l’étude, des zones à l’étude ainsi que des problèmes et occasions;
  • occasion de rétroaction sur la longue liste préliminaire des tracés et de l’emplacement des gares; et
  • occasion de rétroaction concernant les critères d’évaluation.

Questions et réponses

Q1 : Êtes-vous en mesure de lancer des sondages en ligne?
R1 : Oui, il y en a actuellement un sur notre site Web (relieflinenorth.ca).

Q2 : Comment prévoyez-vous attirer une plus vaste représentation de gens des quartiers locaux à la réunion publique?
R2 : La prochaine réunion du GCI aura lieu le 12 avril 2018 au York Mills Collegiate Institute et nous avons prévu des réunions publiques à trois emplacements répartis dans toute la zone d’étude. Des avis de réunion publique sont également traduits en plusieurs langues. Ils sont  transmis aux élus locaux par les médias sociaux et publiés dans les principaux journaux et les principales stations de la TTC se trouvant dans la zone d’étude. Nous espérons également tirer profit des réseaux des membres du GCI pour faire passer le mot.

Discussion 1 – Carte de la zone d’étude

Les membres du GCI ont été invités à déterminer les endroits de la zone d’étude où ils se déplacent et ont de la difficulté à se rendre en utilisant les points bleus et rouges sur une carte déroulante.

Questions, commentaires et réponses

Q3 : Est-ce que le trajet 81 de la TTC (Thorncliffe Park) sera éliminé?
R3 : La Ville, Metrolinx, et la TTC n’ont pas encore pris de décision à ce sujet. Les trajets d’autobus seront analysés au cours du processus et déterminés à une date ultérieure.

Membre du GCI : En raison de la taille et de la congestion de l’intersection de Don Mills et d’Eglinton, cet endroit n’est pas pratique pour les correspondances de services de transport en commun – et c’était le cas même avant la construction de Crosstown. Si je n’ai pas à aller là, je l’évite. Selon moi, la croissance de cette région passe par un bon réseau de transport en commun et l’ajout d’un métro serait merveilleux. On peut facilement se rendre partout au sud (service efficace et fiable) de même qu’au nord, mais tout déplacement le long de l’axe d’Eglinton est loin d’être idéal.

Membre du GCI : Cela me prend deux heures pour me rendre au travail au marché des produits alimentaires de l’Ontario depuis Thorncliffe avec les trajets 300, 325 et 315 de la TTC. Beaucoup de résidents de Thorncliffe font également ces trajets; veuillez considérer à offrir des trajets en métro plus tôt (vers 5 h). Le service de métro – la ligne de Bloor – commence à 6 h et est toujours très engorgé.

Membre du GCI : Au moment de déterminer les meilleurs emplacements pour les gares, tenez compte du fait que le réseau d’autobus sera réorganisé afin de desservir ces gares. Le processus devrait être plus itératif et assurer que l’emplacement des gares permet une réorganisation logique du réseau d’autobus.

Membre du GCI : Pour la configuration de l’emplacement des gares et du tracé du corridor, faites en sorte que les parcours d’autobus et les liaisons fassent partie de vos considérations principales. Il est important de veiller à ce que l’inclusion d’un métro n’entraîne pas la désertion du transport en commun de surface.

Q4 : Comme c’est le cas pour le parcours d’autobus 81 de la TTC, avez-vous songé à faire passer le parcours 25 par Thorncliffe?
R4 : Le parcours 81 de Thorncliffe est essentiellement une branche abrégée de la 25 Don Mills; nous songions à faire circuler la 25 le long de Thorncliffe Park Drive, mais nous avons réalisé que cela conduisait beaucoup de gens trop loin de leur destination.

Discussion 2 – Carte des emplacements de gare potentiels

Les membres du GCI ont été invités à faire part de leurs préférences relativement à l’emplacement de leur gare sur une carte des emplacements de gare potentiels. Ils avaient comme directive de placer des points verts sur les emplacements des gares qu’ils utiliseraient ou à côté de ceux-ci.

Questions et réponses

Q5 : Comment justifiez-vous l’emplacement de gare de l’option G (Overlea Boulevard et Don Mills Road)?
R5 : Le but n’était pas d’être prescriptif, mais plutôt d’examiner les zones qui devraient être desservies par les gares. À cette étape, nous effectuerons une évaluation de haut niveau de la longue liste des emplacements de gares afin de préciser les options en fonction de leur incidence et des mesures d’atténuation possibles pour les espaces naturels patrimoniaux, les zones aux écosystèmes sensibles, les parcs et les espaces verts.

Membre du GCI : À Flemingdon Park, autour d’Eglinton et de Don Mills, un arrêt au sud de St. Dennis serait profitable pour la communauté.

Q6 : Pourriez-vous en dire un peu plus au sujet des gares SmartTrack? Auront-elles une incidence sur les emplacements de gares potentiels et si oui, et à quels endroits?
R6 : Au sud de Danforth Avenue, deux gares SmartTrack/GO sont ajoutées à East Harbour et à Gerrard-Carlaw, sur la ligne de GO de Lakeshore East. Deux autres gares SmartTrack/GO seront également ajoutées à Scarborough, à Finch-Kennedy et à Lawrence-Kennedy, sur la ligne de GO de Stouffville. Au moyen de la modélisation des transports et du processus d’évaluation, les influences potentielles et les impacts du réseau de transport dans son ensemble, y compris les futures gares SmartTrack/GO, seront analysés.

Q7 : Est-ce un projet de la TTC?
R7 : Metrolinx, la ville de Toronto et la TTC assurent la planification de la LAN. Metrolinx dirige la partie nord de l’étude et la ville, la partie sud.

Q8 : Au lancement du projet, les tarifs seront-ils les mêmes que ceux de la TTC?
R8 : Pour les fins de la modélisation, notre hypothèse est que les usagers pourront se déplacer sur la LAN au tarif de la TTC. Il est également à noter qu’un travail est en cours concernant l’intégration des tarifs dans la région.

Q9 : À quel stade du processus commencez-vous à présenter les obstacles qui risquent d’avoir une incidence sur l’emplacement des gares?
R9 : À la prochaine étape, nous effectuerons une évaluation de haut niveau de la longue liste des emplacements de gares afin de préciser les options en fonction de leur incidence et des mesures d’atténuation possibles.

Discussion 3 – Activités relatives à la longue liste d’options

Lors de cette activité, six options de corridors potentiels ont été présentées aux membres du GCI et ces derniers étaient encouragés à formuler leurs commentaires, préoccupations et réponses aux questions suivantes :

  • Que pensez-vous des options de corridors potentiels?
  • Selon vous, y a-t-il d’autres corridors ou changements aux corridors potentiels dont nous devrions tenir compte?
  • Y a-t-il autre chose que nous devrions savoir?

Questions et réponses

Q10 : Durant les réunions publiques, envisageriez-vous d’inclure le parcours et le réseau de rues sur les cartes afin que les participants puissent mieux s’orienter et souligner les destinations clés pour les gens qui ne connaissent pas la disposition des rues?
R10 : Excellente suggestion! Ces changements seront apportés.

Q11 : Est-ce que l’avantage de l’option 3 est d’offrir de plus grandes possibilités de tracés avec les autres gares?
R11 : L’option 3 permet d’utiliser le corridor ferroviaire de GO existant de Richmond Hill et assure une meilleure souplesse dans la détermination du tracé. Elle offre également une occasion d’examiner l’optimisation éventuelle du corridor ferroviaire de Richmond Hill par la zone d’étude.

Q12 : Est-ce que l’option 4 entraînera l’élimination du parcours d’autobus 185?
R12 : Avec l’option 4, le parcours 185 Don Mills Rocket ne serait plus nécessaire, mais des analyses plus poussées seraient réalisées afin de garantir le meilleur service aux clients dans ce corridor.

Membre du GCI : Le parcours que je préfère est celui de l’option 4; il comprend tous les principaux arrêts, y compris le centre des sciences.

Membre du GCI : Si un emplacement de gare de Queen Street est choisi, il faudrait préserver la possibilité de prolongement est du réseau de métro à destination et à l’intérieur de Scarborough.

Q13 : Est-ce que la LAN permettra de réduire le nombre de voitures qui vont au nord, vers Newmarket?
R13 : L’un des objectifs de la LAN est de réduire l’utilisation de la voiture dans la ville. L’équipe de projet vise à mieux comprendre cet aspect à l’aide de la partie de l’étude sur la modélisation des transports, qui débutera peu après cette série de réunions publiques.

Q14 : Peut-on dire qu’un plus grand nombre d’arrêts permettra de desservir davantage de gens?
R14 : Il s’agit d’une affirmation générale, mais oui, un nombre accru de gares pourrait assurer une meilleure couverture et être à la portée de plus de gens. Toutefois, il faut que cela s’harmonise avec le temps de trajet.

Q15 : Une simple illustration des tracés des gares ne permet pas d’expliquer le contexte de ce qui s’y trouve déjà et des possibilités de croissance. Au moment d’expliquer les tracés de gares aux réunions publiques, songez à apporter des plans de la ville qui montrent les zones qui devraient s’intensifier depuis qu’une ligne de métro à ces emplacements les consolide.
R15 : Excellente suggestion! Des cartes supplémentaires montrant des sujets comme la densité de la population et de l’emploi seront fournies à la séance d’information publique pour permettre aux participants de discuter du contexte entourant la zone d’étude et de la croissance de la région.

Q16 : Lors de l’examen des tracés, il faut reconnaître d’où proviennent les gens que vous tentez d’intercepter au lieu de déterminer la circulation actuelle et votre vision à cet égard.
R16 : Nous sommes d’accord, cette information sera indiquée par l’intermédiaire de la modélisation des transports à la prochaine phase de l’étude, durant laquelle nous passerons en revue les options de la longue liste de corridors.

Équipe de projet : Des flèches pointent vers le nord dans certaines options. Seriez-vous disposés à envisager le prolongement de la LAN au nord de Sheppard?

Membres du GCI : Oui, mais les liaisons et le potentiel de croissance sont considérés comme les facteurs clés dans le choix de l’emplacement des gares.

Q17 : Quel est l’objectif de la LAN au juste, désengorger la ligne 1 ou offrir une meilleure couverture pour les usagers?
R17 : L’étude de la LAN vise à fournir un projet qui réduit la congestion, améliore notre expérience de transport, la santé et l’environnement, rapproche les gens et leur destination et croît au rythme de la région. L’orientation du conseil comprend l’exigence de réduction de la congestion sur la ligne 1 (Yonge).

Membre du GCI : La croyance populaire veut que le métro est construit surtout pour la vitesse. Veillez à vous assurer que l’argument de la vitesse ne devienne pas la principale justification de la LAN et que cela n’entraîne pas l’élimination des gares locales. Cela nuirait au potentiel d’aménagement de la ville et au potentiel piétonnier des quartiers.

Équipe de projet : Il y a de nombreux facteurs à soupeser pour ce projet. Notre processus d’évaluation tiendra compte de l’aménagement de la ville, du potentiel piétonnier ainsi que du temps de trajet et de l’expérience de transport.

Q18 : Est-ce que la construction de la LAN risque d’avoir des répercussions sur les éléments du patrimoine naturel à la rivière Don?
R8 : Tout dépend du tracé qui sera choisi. Certaines options de corridor comportent de nombreux ponts de la rivière Don, et d’autres, un seul. Le but est de réduire au minimum l’impact sur l’environnement. L’atténuation des répercussions éventuelles sera considérée au cours du processus d’approbation environnementale.

Levée de la réunion

L’équipe de projet a remercié les membres du GCI de leur participation à la réunion. Les membres du GCI ont offert de promouvoir la LAN en publiant du contenu relatif au projet sur leurs sites Web indépendants et en contactant et en invitant des personnes de leur réseau tels que de nouveaux arrivants ou des immigrants à la prochaine réunion du CGI. Les membres du GCI ont également suggéré de tenir une plus grande réunion au lieu de deux réunions distinctes, à un endroit facilement accessible.

Les participants n’ont pas formulé de commentaires ni de questions.

La réunion a été levée à 20 h 35.

Partagez cette page: